vendredi 16 décembre 2011

Blog Pong Littéraire #15 : Midnighters, tome 3 : Le long jour bleu de Scott Westerfeld

2 commentaires
Minuit n'a jamais été banal à Bixby. C'est l'heure où le temps se fige, où les darklings envahissent la ville. Seuls les midnighters peuvent affronter ces créatures terrifiantes. Jusqu'au jour où minuit surgit... en milieu de matinée. Le monde prend alors la couleur fantomatique du temps bleu. Pour les midnighters, quelque chose d'effroyable se prépare. Bientôt ils découvrent que les murs qui séparent l'heure secrète de l'humanité sont en train de se fissurer. Les créatures de l'ombre pourront se repaître de chair fraîche après des siècles d'attente ! La chasse aux humains est ouverte... 

Nouvel édition du BPL avec Heclea, et pour une fois on ne commence pas une nouvelle série mais on en finit une !! Oui ! We did it ! Voici ce que j'ai pensé de ce dernier tome de Midnighters, une des séries de Westerfeld. 

- C'était le dernier tome de la trilogie, es-tu satisfaite de la fin ? L'imaginais-tu comme cela ou espérais-tu autre chose ? 
Je ne m'attendais pas du tout à ce genre de fin, même si au fil de l'histoire une partie de cette fin devenait évidente. C'est surtout le sort qui est réservé à Jessica qui m'a étonné. Pour une fois que je vois la fin d'une série (oui chers auteurs, faut faire plus de one shot, y en a marre des séries à rallonge !), je suis plutôt satisfaite, même si elle nous laisse plein de perspectives d'avenirs pour les midnighters et que j'aimerais savoir ce qu'ils vont faire ensuite, on a une belle fin.

- Entre les tomes 2 et 3, certains personnages changent beaucoup, qu'en as-tu pensé ? Les préfères-tu maintenant ?
Ils changent beaucoup et surtout ils changent vite. Cela fait à peine 2 mois qu'ils sont tous réunis en tant que midnighters et ils leur arrivent tellement de chose en si peu de temps qu'il aurait été étonnant qu'ils ne changent pas. Bien sur ils mûrissent plus vite, apprennent à prendre les autres en considération pour avancer, développe l'entraide et l'amitié (plus ou moins). Leurs pouvoir se développent aussi pour certains. Difficile de dire si je les préfère maintenant ou avant, étant donné que j'ai du mal à me souvenir de mon sentiment lors de mes précédentes lectures. Disons que les changements qui surviennent sont pour la plupart nécessaire à l'histoire. Donc j'approuve.

- Aurais-tu aimé poursuivre l'aventure dans cet univers ? 
Avis mitigé. Dans un sens, je pense qu'il pourrait y avoir une infinité de suite à ces tomes, vu les perspectives qui s'ouvrent grâce à Jessica et ce qu'il advient du temps bleu. Mais bon, on finirait peut être par se lasser tout de même. Je pense qu'on ferait vite le tour, à moins que de nouveaux pouvoirs et ennemis viennent pimenter le tout.

- Si tu devais être une fille de minuit, tu aimerais avoir quel "pouvoir" ? 
Je pense que j'aimerais bien être polymathe ! Enfin je pourrais déchirer en matière scientifique (en orthographe ce serait bien aussi par contre) !!! Non mais en fait c'est surtout que les autres pouvoirs ne me tentent pas des masses, voler c'est pas mon truc (je crois que j'ai le vertige)(j'ai toujours pas osé poser un pied sur mon balcon), entendre les pensées des autres ça peut être sympa, mais entendre sans arrêt les autres penser que je suis géniale ça risque d'être lassant à force (humour hein bien sur) et puis voir des vieux trucs bah y a internet pour ça (ou le bar d'en face). Donc ouais polymathe, comme ça je deviens trop intelligente, mon égo explose et on m'élit présidente !

- Quel serait ton arme pour affronter les darklings ? et son nom ? 
Mon arme pour affronter un Darkling ? Un téléphone portable c'est possible ? Y a pas plus technologique que ça hein. Et son nom ? Bombassitudeu (oui d'abord je rajoute un u si je veux)(pour faire 13 lettres)(sinon ça marche pas). Parce que c'est tout moi (humour again).

- As-tu trouvé toutes les explications sur le temps bleu claires ou as-tu été un peu perdue par moments ? 
J'avoue avoir un peu décroché par moment, quand on part dans les explications à la Darkling mélangées avec le vieux savoir et puis l'interprétation de tout ça blablabla ... Mais en même temps ce n'est pas non plus super compliqué, faut pas exagérer, c'est un livre pour ado (et tout le monde sait que les ados, plus c'est simple mieux c'est)(humour je vous dis euh !) et c'est très accessible. Parfois les choses traînent en longueur et d'autres ça va trop vite. Mitigé quoi.

- Ton personnage préféré ? Et au contraire, celui qui ne te revient pas ? 
Beth !!! Ah la petite fouineuse !!! Qui vient tout faire capoter au dernier moment évidemment sinon c'est trop facile et on a pas de rebondissement dans l'histoire. Qu'est-ce que je suis contente de ne pas avoir de petite soeur (par contre j'en suis une et apparemment, c'est vraiment pas un cadeau). 
Sinon j'ai quand même beaucoup de mal avec Rex, on sait pas trop où il en est, de quel bord il va finalement tomber et j'ai vraiment pas capter ce qu'il était finalement devenu à la fin.

- Ton avis en 3 mots ?
 Sympa comme tout ! Non ? Si bien sur !! Malgré quelques difficultés à me remettre dans l'univers, je suis bien contente d'avoir terminé cette petite série qui mérite le détour. Une vraie évolution des personnages, sur un temps très court, un peu d'action, des pouvoirs, des vilaines bébêtes .... Tout ce qu'il faut quoi !

- Tu connais l'auteur sur son autre saga Uglies, tu le préfères dans laquelle ?

Sans hésiter Uglies. Beaucoup plus recherchée et intéressante, avec une réflexion sur l'adolescence beaucoup plus clair que dans Midnighters. D'ailleurs y a un message dans celui là ? J'ai pas vu. Je dois tester bientôt Léviathan, je pense que c'est encore une nouvelle dimension de l'écriture de Westerfeld qui m'attends. 

Pour débuter la nouvelle année, 2012 apocalypse de mon coeur, Heclea et moi lirons Interface de M.T Anderson, un peu de science-fiction jeunesse publié dans la so géniallissime collection Pôle Fiction (y a que du bon là-dedans !). Rendez-vous le 14 Janvier !

vendredi 25 novembre 2011

Non Stop de Frédéric Mars

5 commentaires
9 septembre 2012, Manhattan. Un homme ordinaire reçoit une enveloppe anonyme et se met à marcher en direction du métro. À peine s’est-il arrêté sur le quai de la station qu’il explose, semant la mort autour de lui. Très vite, les mises en marche et explosions de ce genre se multiplient à une allure folle. Sam Pollack et Liz Mc Geary, les deux agents chargés de l’enquête, doivent admettre qu’ils sont confrontés à une attaque terroriste d’une envergure inouïe.

J'ai trouvé très étonnant de découvrir un thriller aussi intense, prenant et complexe dans une collection typée jeunesse tel que Black Moon. Peut être une volonté de proposer à ces jeunes lecteurs quelques choses de plus construit et réel que d'habitude (la collection est tout de même très centrée Young Adult), ou bien une tentative d'attirer un lectorat plus âgé vers cette collection.

Dans tous les cas, Frédéric Mars livre ici une enquête menée tambour battant sur des évènements à peine croyable mais qui sont finalement peut être plus proche de la réalité que l'on pourrait penser. A bien y réfléchir, je suis sure que cela serait réalisable vu la motivation et les moyens de certains extrémistes.

Grâce à un duo d'enquêteur, qui semble avoir des sentiments l'un pour l'autre mais dont l'histoire ne vient en rien rajouter une touche romancée, touche superflue parfois et dont certains abusent, on découvre petit à petit tous les éléments qui s'imbriquent les uns dans les autres (faut suivre quand même, c'est pas tout simple) et qui font de ce roman une course contre la montre haletante dont on ne décroche pas facilement.

La précision des faits relatés, l'implication familiale d'un des enquêteurs, la complexité de la trame, des personnages à foison, autant d'éléments qui donne envie de tourner les pages encore et encore de ce livre catastrophe que l'on imagine très bien transposé à l'écran tant les éléments pour un film catastrophe y sont réunis.

Editions Hachette 
Collection Black Moon
658 pages

CDP Wild Reading #3 : Greek / Double Date de Marsha Warner

1 commentaires
Major oops. When Casey Cartwright's brother begs her to be nerdy Dale Kettlewell's date to the sure-to-be-boring Honors Engineering Awards, Casey says yes. Even though Dale is totally not her type ... and might have a crush on her. Ugh. But it's a nice thing to do, and Casey's alway been the "nice" girl.
But now, that night conflicts with the biggest event of the semester, the All-Greek formal. Casey already has a date lined up : hot transfer student Rob Howell. He's her plan to get over her sexy-slacker ex, Cappie. And even nice girls get to be bad sometimes, right ?
What to do ? Whith a little help from BFF Ashleigh, unwanted advice from frenemy Rebecca Logan and even a push from Cappie, what Casey does may surprise even herself ...

Pour cette troisième session du CDP Wild Reading (keskecé), les coupines ont choisi de me faire lire Double Date, livre tiré de la série ô combien addictive Greek avec le ô combien so miam Cappie inside !

Tu as connu la série télé avant, les livres apportent-ils quelque chose de nouveau ou est-ce juste une version écrite ? 
C'est vraiment juste qu'une version écrite, un genre d'épisode qui viendrait s'intercaler entre deux de ceux des saisons. Il m'a d'ailleurs fallut un petit moment pour réussir à situer où celui-ci se placerait mais grâce à diverses infos distillaient ça et là, j'ai pu me faire une petite idée.

As-tu retrouvé l’ambiance de la série ?
Oui j'ai retrouvé l'ambiance qui me plait tant dans la série, c'est à dire les histoires de sororités, de problèmes super existentiels comme de savoir qui sera LE mec à inviter pour le prochain bal, les petites histoires entre Casey et Rebecca, le lien Casey/Cappie ... 

Les personnages sont-ils les mêmes ou les trouves-tu différents ? Toujours addict à Cappie ? 
Les personnages sont fidèles à ceux de la série télé, les mêmes réactions, les mêmes pensées, les mêmes affinités. Même dans les dialogues ont retrouvent les petits tics de langage (surtout ceux d'Ashleigh).
Et oui of course, toujours supra addict de Cappie !! Même si on ne le croise pas des masses dans ce livre, il a quand même un bon rôle vers la fin. Toujours cette tension entre lui et Casey, les sentiments que tout deux ne dévoilent pas mais qu'on sent bien présent. Il garde son charme même à l'écrit, son humour aussi. Bref, je love Cappie !! 

Et sinon, des gossips dans cet épisode ? Est-ce que l’intrigue est au niveau ? Est-ce qu’il se passe des choses intéressantes ? 
Ah les gossips !! Alors y a une promesse de gros gossip à propos de Rebecca et d'un mec qui apparaît dans ce livre (qu'on a donc jamais vu dans la série) mais bon finalement c'est pas LE gossip qu'on attendrait vu la nana impliquée. L'intrigue est tout de même un peu faiblarde par rapport à celles des épisodes télé, il manque clairement un truc (une méga party chez les KT peut être)(ou du rapprochement entre deux persos). Y a des trucs pas mal qui se passe, surtout entre Cappie et Casey, sinon rien de très passionnant en fait. 

Penses-tu qu’aimer la série t’a aidé à t’immerger dans ta lecture ? Ou, au contraire, penses-tu que cela a freiné ton imagination ? 
Totalement !!! Avoir la série en tête, le visage des acteurs, leurs voix et même leurs petites manies m'a clairement aidé à m'immerger dans ma lecture. J'avais l'impression de me faire un épisode dans ma tête, ce qui est plutôt fun. 

Si tu devais choisir entre les livres et la série, qui gagnerait ? Est-ce que tu conseilles les livres aux fans de la série ? et aux autres ? 
C'est définitivement la série qui l'emporte parce que Cappie quoi !! Il faut absolument mettre le visage du sexy et so charmant Scott Foster sur ce nom sinon ça ne vaut même pas la peine ^^ Au fans de la série, si jamais elle vous manque autant qu'à moi, je dirais oui allez-y sans hésitation, on retrouve l'atmosphère et les personnages tels qu'ils y sont. Aux autres je dirais plutôt de se jeter sur les 4 saisons de Greek parce que rien ne vaut la série. C'est par là qu'il faut commencer pour la découvrir.

Au final, bonne lecture ou mauvaise lecture ?
Bonne lecture, qui m'a rappelé pourquoi je suis fan de cette série même si ce n'est clairement pas à la hauteur d'un épisode.



Session 3 : Addiction
Aily a lu Une irrésistible envie de sucré (Meg Cabot).
Fée a lu Le puits des histoires perdues (Jasper Fforde).
Heclea a lu L’été où je suis devenue jolie (Jenny Han).

jeudi 17 novembre 2011

18 Lunes de Kami Garcia et Margaret Stohl

0 commentaires
Ethan Wate pensait qu’il s’habituait aux étranges et invraisemblables événements qui se déroulaient à Gatlin, sa petite ville du Sud des Etats-Unis. Mais maintenant que lui et Lena sont rentrés, les mots « étrange » et « invraisemblable » ont pris un sens nouveau. Des essaims de sauterelles, une chaleur record et des tempêtes dévastatrices ravagent Gatlin comme Ethan et Lena lutte pour comprendre les conséquences de son choix. Même la famille de puissants Enchanteurs de Lena en est affectée – et leurs pouvoirs commencent à s’en ressentir. Plus le temps passe, plus une question se pose : Qu’est-ce – ou qui – devra être sacrifié pour sauver Gatlin ?





mercredi 16 novembre 2011

Blog Pong Littéraire #14 : Anna and The French Kiss de Stéphanie Perkins

3 commentaires
Anna is looking forward to her senior year in Atlanta, where she has a great job, a loyal best friend, and a crush on the verge of becoming more. Which is why she is less than thrilled about being shipped off to boarding school in Paris—until she meets Étienne St. Claire: perfect, Parisian (and English and American, which makes for a swoon-worthy accent), and utterly irresistible. The only problem is that he's taken, and Anna might be, too, if anything comes of her almost-relationship back home.
As winter melts into spring, will a year of romantic near-misses end with the French kiss Anna—and readers—have long awaited?

Une fois n'est pas coutume, c'est avec une petite romance que nous abordons ce quatorzième blog pong (qui aurait cru qu'on tiendrait aussi longtemps !!)(oui bon c'est vrai je suis pas toujours à l'heure mais quand même !). Anna and the french kiss et surtout le so cute St.Clair font l'unanimité chez bon nombre de bloggueuses. Mais et chez moi ? Et chez la poulette intersidérale Heclea ?

1. Ton impression générale sur cette romance ? A quel niveau la places-tu ? Comprends tu l'engouement suscité ?
Mon impression générale ? Une bonne romance qui comporte tous les éléments que l'on est en droit d'attendre de ce genre. La jeune fille un peu novice en amour, la bande copains, le mec ultra canon et super convoité, des embûches qui rendent l'histoire un peu piquante ... Je peux tout à fait comprendre l'engouement que suscite ce livre mais pour moi cela n'a été qu'un bon moment de lecture sans plus. Je ne le placerais même pas au niveau de The Summer I Turned Pretty, qui m'a fait bien plus battre le coeur que celui-ci.

2. As-tu aimé découvrir Paris à travers les yeux d'Anna et de ses amis ? Trouves-tu que le lieu ait de l'importance ici ?

Je crois que le lieu fait tout dans cette histoire. C'est tout de même ce qui rapproche Anna et St. Clair puisqu'il va lui mettre le pied à l'étrier pour lui permettre de commencer à découvrir la ville et débuter à maîtriser la langue. 
C'était sympa de voir Paris à travers les yeux d'Anna, malgré tous les préjugés qu'elle avait sur les français, préjugés qui font pas mal sourire parce qu'on se rends compte qu'elle a pas tout à fait tord, malheureusement je trouve que l'auteur s'est cantonné à des quartiers et monuments bien connu, il aurait été intéressant de faire découvrir des petits coins plus discrets.


3. Qu'as tu pensé de cette héroïne ? De son évolution ? De sa façon d'être, de parler ? 
J'adore Anna ! Est-ce que l'on peut parler d'évolution ? Je sais pas trop, je pense que c'est une jeune fille forte dès le départ mais qui se retrouve complètement perdue par son extradition forcée à Paris. Elle flippe par rapport aux préjugés qu'elle pense que les français ont, elle retarde un maximum le moment où elle devra sortir un mot en français, mais petit à petit elle se sent plus à l'aise (grâce à qui aussi hein ^^). Elle trouve tout de suite sa place dans la petite bande de copains, ce qui montre bien qu'elle est à l'aise socialement. Sa manière de parler ne m'a pas marquée plus que ça, j'aurais dû ? Peut être étais-je trop concentrée à comprendre l'anglais pour y faire attention. 

4. Alors... St Clair ? Est-ce que tu l'aurais appelé Etienne aussi ? 

Ahhh St Clair ! Combien de bloggueuses soupirent rien que de penser à lui ? Ben pas moi (non ne me tapez pas !!!!). Ok il est cute, il est super gentil avec Anna, on serait à la place de la donzelle on succomberait aussi j'en suis sure mais personnellement il ne m'a pas fait craquer tant que ça. Le seul moment où il m'a touché c'est lorsqu'il envoie des mails à Anna durant les vacances de Noël. 
Donc je crois que j'en serais restée à St.Clair, je laisse les familiarités à celles qui soupirent.


5. Ca faisait un petit moment que tu n'avais pas lu en anglais ? Es-tu contente d'avoir repris ? Comment as-tu trouvé le niveau ? 
Je suis super contente d'avoir repris, je me demande à chaque fois pourquoi je ne lis pas plus en Anglais, surtout que j'ai quelques livres sympas qui m'attendent. Je tape trop souvent dans la facilité en fait. Non pas que lire Anna and The French Kiss ait été difficile, le niveau est tout à fait abordable. Il y a toujours pas mal de mots dont je ne connais pas la définition exact mais généralement grâce au contexte, je situe à peu près. 

6. As-tu envie de lire Lola and the boy next door ? 
Je ne sais pas du tout de quoi parle ce livre, je n'ai même pas lu le premier chapitre qui se situe à la fin de Anna. Je pense pas en fait que je le lirais car je crois avoir vu qu'il n'était pas aussi bien qu'Anna, donc comme j'ai pas non plus était méga emballée on va passer à autre chose.

7. Une envie particulière à la fermeture de ce livre ?  
Je serais bien allée faire un petit voeu au Kilomètre Zéro moi aussi, ça à l'air de bien marcher pour Anna !!! Tu m'emmèneras un jour Heclea ?

8. Une citation du livre ou quelques mots pour donner envie (ou non) aux copines ?
A l'heure où j'écris cette chronique, je n'ai pas le livre sous la main (shame on me, je sais)(mais on fait ce qu'on peut quand on a pas d'accès internet à la maison). Donc je vais juste dire aux coupines que si elles sont d'humeur romantique et qu'elles ont envie de craquer pour un jeune homme bien sous tout rapport comme Anna, foncez ! 

Le mois prochain, Heclea et moi lirons le troisième et dernier tome de la série de Scott Westerfeld : Midnighters, l'occasion de clore enfin une série ! Rendez-vous le 18 décembre !

Editions Dutton
372 Pages 

mercredi 9 novembre 2011

News #2

3 commentaires

Retrouvez le rendez-vous "Le mois de ..." chez Book en Stock 
avec en invité ce mois-ci Ludovic Rosmorduc


Une nouvelle édition de Masse Critique de Babelio
Spécial Jeunesse le 15 Novembre !

La Bibliotèque Malounienne est aussi sur Google +


lundi 7 novembre 2011

Pouvoirs Obscurs, tome 2 : L'éveil de Kelley Armstrong

0 commentaires
Chloé Saunders menait une vie banale... jusqu'au jour où elle s'est mise à réveiller les morts. Chloé est le fruit d'une expérience scientifique : non seulement elle voit des fantômes, mais elle réveille les morts, sans même le vouloir. Ce n'est pas le genre de pouvoir qu'elle aurait rêvé d'avoir un jour... Sa vie est menacée par ceux-là mêmes qui l'avaient choisie comme cobaye. Accompagnée de ses trois amis doués eux aussi de pouvoirs surnaturels, Chloé doit trouver quelqu'un qui l'aidera à sauver sa peau et retrouver sa liberté.

Un second tome dans la lignée du premier, quoi que l'on retombe un peu dans le classique roman d'adolescent avec l'éternel fuite et les émois amoureux. L'effet de nouveauté du premier tome est donc un peu atténué mais on accroche tout de même à l'histoire.

dimanche 16 octobre 2011

Blog Pong Littéraire 13ème Round : Uglies de Scott Westerfeld

9 commentaires
Tally aura bientôt 16 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s'apprête à subir l'opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n'aura plus qu'une préoccupation, s'amuser... Mais la veille de son anniversaire, Tally se fait une nouvelle amie qui l'entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu'un secret d'État : une manipulation. Que va-t-elle choisir? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection? 

Pour cette nouvelle édition du BPL avec Heclea, nous avons choisi une dystopie (à nouveau)(oui on aime bien ce genre) avec Uglies de Scott Westerfeld.

1. C'était la 2ème fois que tu lisais ce roman, ton avis est-il le même à cette-relecture ? As-tu plus ou moins aimé ?
Même si j'avais un souvenirs très net de ce livre, j'ai pris un réel plaisir à le redécouvrir. Et je suis tout aussi enthousiaste que la dernière fois. Je l'ai lu quasiment d'une traite, toujours aussi happée par l'histoire de Tally.

2. Trouves tu que l'univers soit bien amené ? Bien expliqué ? Y a-t-il des choses qui t'ont paru pas forcément claires ou crédibles ?
On découvre petit à petit ce qu'est le quotidien de Tally et de ce fait l'univers qui l'entoure. Tout est bien expliqué même si l'on peut être amené à se poser certaines questions (notamment pourquoi la civilisation est devenue ce qu'elle est). Aucuns soucis de crédibilité, peut être parce que c'est une relecture et que j'ai déjà les éléments de la suite en tête. Du coup je me suis posée beaucoup moins de questions que la première fois. Il y a quelques éléments qui sont un peu facile et que l'on devine aisément, mais cela ne perturbe pas la lecture.

3. S. Westerfeld nous présente une évolution possible de notre monde, qu'en penses-tu ? Est-ce vraiment exagéré ou à ton avis y a-t-il du vrai et du possible dans ce qu'il dit ?
C'est tout de même très exagéré mais en même temps on se dit qu'on en est pas si loin. Bien sur sans les opérations mais le pouvoir de la beauté pèse tout de même dans notre société. Mais je pense que comme dans le livre, ce ne sont pas forcément les personnes les plus avantagées qui sont forcément les plus heureuses.

4. Qu'as-tu pensé des évolutions de Tally et de Shay ? Y en a-t-il une que tu as préférée ? Spoiler !
Je dirais qu'il est intéressant de se rendre compte au fil du livre que les deux évoluent parallèlement mais pas dans le même sens. Tally qui souhaite à tout prix devenir Pretty et qui petit à petit révise son ambition et Shay qui s'enfuit pour échapper à l'opération et qui finalement finira par y passer. Ma préférence va à Tally, qui même si elle est un peu agaçante dans les débuts, finit par évoluer et grandir. La transformation de Shay ne se faisant pas dans le même sens, il est difficile de se faire une réelle opinion d'elle. Mais je sais que par la suite, cette dernière nous réserve encore des surprises à ce niveau là.

5. L'auteur dénonce à sa manière le culte de la beauté. L'as-tu trouvé moralisateur ou penses-tu que c'est une bonne manière d'amener les choses ?
Je ne l'ai pas trouvé trop moralisateur même si il dénonce cela de manière flagrante ce n'est pas non plus violent. C'est surtout une lente évolution des personnages pour se rendre compte petit à petit que la beauté ne fait pas tout et qu'il y a toujours un prix à payer. Pour un livre jeunesse, c'est plutôt bien amener, assez subtil pour que le lecteur se pose des questions. 

6. Ici tout oppose les Uglies et les Pretties, qu'as-tu pensé de ces différentes classes ? Laquelle choisirais-tu pour une semaine ? et pour toute la vie ? 
Les Pretties me semblent une représentation tout à fait réaliste de l'adage "Soit belle et tais-toi". Ils sont jeunes et beaux et n'ont qu'une occupation dans leur vie : s'amuser. Pas d'opinions, ils suivent le mouvement comme des robots. Alors que les Uglies gardent tout de même une certaine liberté, ce qui est sans doute à l'origine des nombreuses bêtises qu'ils font avant l'opération. Comme s'ils sentaient qu'après, ils devront rentrer dans le moule et qu'ils doivent évacuer tout ça avant. 
Ce serait surement sympa d'être Pretty pour une semaine, mais la pression qui va avec, toujours devoir être au top, très peu pour moi. Donc Ugly sans hésiter, que je puisse traîner en pyjama sans culpabiliser :D

7. Qu'as tu pensé des Fumants ? De leur mode de vie ? De David en particulier ?

J'ai eu l'impression que les Fumants, mine de rien, reproduisait ce qui a amené leur civilisation à mettre ce système en place. Et que donc, ils ne sont pas forcément mieux que les Pretties.  
David est assez touchant, né parmi les Fumants, il ne connait rien du monde des Pretties et je pense qu'une part de lui voudrait bien le connaître. Il a été un peu endoctriné par ses parents à mon sens, il mériterait de découvrir les deux côtés avant de choisir son camp.


8. Au final, liras-tu la suite ?
J'ai déjà lu la saga entièrement et j'entame donc une relecture avec ce premier tome. J'ai encore toute l'histoire en tête mais j'aime tellement cette dystopie que oui, je relirais la suite. Surtout qu'ils sont disponible dans la collection poche Best-Sellers chez Pocket. Donc ce serait bête de se priver !

Editions Pocket
Collection Best-Sellers 
448 pages

Le mois prochain ma poulette et moi avons choisi de découvrir enfin le livre Anna and The French Kiss que bons nombres de copinautes ont dévorés et adorés. Nous aussi on veut faire les midinettes !!! Rendez-vous le 18 Novembre !!!

dimanche 9 octobre 2011

Cet instant-là de Douglas Kennedy

4 commentaires
Écrivain New-yorkais, la cinquantaine, Thomas Nesbitt reçoit à quelques jours d'intervalle deux missives qui vont ébranler sa vie : les papiers de son divorce et un paquet posté d'Allemagne par un certain Johannes Dussmann. 
Les souvenirs remontent... Parti à Berlin en pleine guerre froide afin d'écrire un récit de voyage, Thomas arrondit ses fins de mois en travaillant pour une radio de propagande américaine. C'est là qu'il rencontre Petra. Entre l'Américain sans attaches et l'Allemande réfugiée à l'Ouest, c'est le coup de foudre.

C'est à l'occasion de la sortie de son dernier roman chez Belfond que j'ai enfin pu découvrir la plume de Douglas Kennedy. C'est un auteur dont on entends souvent parler sur la blogosphère et qui m’intriguait depuis un moment déjà.

Ne sachant pas trop sur quel genre se positionne Kennedy généralement (et n'ayant pas pris la peine de trop me renseigner non plus pour une découverte plus totale), je ne savais donc pas vraiment où j'allais être amené. Mais dès les premiers chapitres c'est pleine de curiosité que j'ai continué ma lecture car derrière l'histoire première de Thomas, on sent qu'il va y avoir autre chose, quelque chose de bien plus fort. 

Et c'est ce qu'on trouve au fil des chapitres, une histoire dans l'Histoire, de celle qui bouleverse une vie, marquant ses acteurs de bien des façons, plantée dans un Berlin divisé à l'époque où le mur s'élevait encore.

Ce qui donne vraiment de la force à ce livre c'est les personnages. Des personnages atypiques, fort en apparence mais cachant tous plus ou moins un passé difficile, qui se rencontrent et s'unissent alors qu'ils n'ont pas vraiment de point commun à part vivre dans ce pays déchiré. Un jeune auteur venu découvrir la ville pour un prochain roman, un peintre junkie, une traductrice mystérieuse qui délivre ses secrets au compte goutte ... 

Douglas Kennedy arrive à retranscrire l'ambiance de l'époque de manière très réaliste, on se retrouve transporté. L'intrigue est menée de tel sorte que l'on ne voit presque rien venir, personnellement j'ai été aussi surprise que Thomas lui-même. Le fait de revenir sur les évènements par la suite du point de vue de Petra apporte une dimension supplémentaire à leur histoire. 

Bref, une très belle lecture pour ma part, qui prends parfois quelques longueurs (bien vite oubliées cependant) mais avec des personnages attachants et une intrigue pleine de rebondissement.

N'hésitez pas à faire un tour sur la page Facebook France de l'auteur, vous pouvez jusqu'au 3 novembre, gagner un exemplaire de ce livre !

Editions Belfond 
493 pages

mardi 4 octobre 2011

Fedeylins, tome 2 : Au bords du mal de Nadia Coste

6 commentaires
Cahyl le fedeylins et Glark le gorderive décident de fuir ensemble leurs sociétés respectives. Ils tournent le dos au Monde, s'enfoncent dans la forêt avec l'espoir de donner un sens à leur vie. Mais la liberté a un prix : les ennemis sont légion, les dangers nombreux, les drames quotidiens. Leur errance s'annonce périlleuse et, lorsqu'ils découvrent l'existence d'un complot risquant de briser l'équilibre fragile qui règne entre leurs deux peuples, leur incertitude grandit.

Spoiler Alert : risque minimum

Cette saga jeunesse est indubitablement en train de devenir, au fil des tomes, un véritable coup de coeur pour moi. Quand on sait combien il est difficile pour un livre de passer dans cette catégorie chez moi, cela montre à quel point j'aime cet univers.

Alors que ce second tome est sur le point de sortir en librairie (le 6 octobre chez tous les bons dealers), j'ai eu la chance de pouvoir le découvrir en avant-première, comme ce fut le cas pour le premier tome. C'est donc tout naturellement qu'une lecture commune avec ma soeurette Heclea s'est mise en place pour partager encore plus ce monde merveilleux et la découverte de la suite des aventures de Cahyl et Glark.

Le maître mot de ce second tome pour moi fut : action. Contrairement au premier où l'on prends plaisir à découvrir l'univers de Nadia Coste, les différents personnages, les coutumes, l'environnement, ici on se concentre directement sur l'action. Dès les premiers chapitres nos deux héros sont confrontés à plusieurs embûches et leur amitié sera un point fort pour leur permettre de s'en sortir plus ou moins indemnes. Car oui, Nadia Coste n'hésite pas à égratigner voir à carrément blesser gravement ses personnages, permettant ainsi de faire passer quelques messages à ses lecteurs. Comme l'amitié entre Cahyl et Glark qui est vraiment étonnante et nous montre que peut importe nos différences, nous pouvons les surmonter et devenir amis.

De l'action donc, mais aussi un étonnant voyage à travers le monde qui borde les rives que connaissaient Cahyl et Glark. On découvre de nouveaux paysages, de nouvelles espèces et personnages. C'est donc un univers qui s'enrichie de plus en plus au fil des pages que nous offre Nadia Coste. Et c'est tout bonnement excellent à lire. 

L'écriture et le style sont toujours aussi fins et délicieux, les pages se tournent sans peine tant on est avide de savoir ce qu'il va se passer pour eux. On vit vraiment l'action et on finit par s'immerger totalement dans l'histoire au point d'être en total osmose avec les personnages (le terme est un peu fort mais c'est vraiment ce que l'on ressent, on se mets à leur place, on a de la peine pour eux, on est heureux avec eux ...).

Le final laisse présager un dernier tome tout aussi bon, avec des réponses aux questions qui se posent dans ce second tome et de nouvelles aventures qui attendent Cahyl et Glark (et leur nouveau copain j'espère).

Retrouvez l'avis d'Heclea sur son blog La pile à Lire.

Editions Gründ 
383 pages

dimanche 2 octobre 2011

Quelle vie de pub ! de Fabien Manuel

1 commentaires
Dans "Quelle vie de pub", on suit, sous forme de petites planches de BD humoristiques, le quotidien d’une agence de pub et de ses employés. Entre idées reçues, frustrations quotidiennes, clins d’œil au lecteur ou à l’actualité, l’auteur démystifie son boulot et lève le voile sur la vraie vie des créateurs de pub. (Source)

J'ai découvert le blog de Quelle vie de pub par hasard, de clic en clic. Et j'avais tout de suite accroché à l'humour qui se dégageait de ces planches BD sur l'univers publicitaire. Alors quand l'opportunité de découvrir la BD en livre voyageur s'est présentée, je n'ai pas hésité une seconde.

C'est tout d'abord le format du livre qui frappe lorsqu'on l'a entre les mains. Plus petit qu'une BD normal, un peu du style Comics mais pas vraiment non plus, c'est un format original qui accroche l'oeil. Il y a de la couleur, mais rien de trop flashy, il est agréable à regarder et à prendre en main.

Bien que ne connaissant absolument rien à l'univers de la pub, les situations présentées ne manquent pas de faire sourire car elles sont bien présentées et amusantes. Jusque dans les moindres détails, avec des petits clins d'oeil disséminés ici et là (Mickey powa !)(par exemple), des signatures qui ne loupent pas une occasion de présenter une petite chute à la planche.

Le coup de crayon de Fabien Manuel convient parfaitement au contenu de la BD à savoir mettre en forme des anecdotes ou des situations cocasses et amusantes d'un Directeur Artistique au sein d'une agence de publicité. J'apprécie particulièrement le travail au niveau des couleurs, ni trop ni trop peu, toujours bien choisies et coordonnées, rien de superflu, qui agrémente très bien un dessin en noir et blanc.

En bref, une petite BD bien sympathique avec une bonne dose d'humour qui permet de se changer les idées et de passer un bon moment. 

Merci à Flo (qui a participé à l'élaboration de cette BD)(on clique pour découvrir les modalités) de faire voyager ce livre.

Vous pouvez retrouver les avis des coupines par là : Heclea, Aily et Fée (eh oui toujours les mêmes).

samedi 1 octobre 2011

CDP Wild Reading Session 2 : Jane Eyre de Charlotte Brontë

7 commentaires
Jane Eyre est orpheline. Jusqu'à l'âge de 10 ans elle est hébergée (plus qu'élevée) par une tante. Elle et ses enfants maltraite Jane qui est finalement envoyée dans un pensionnat pour orphelins miteux. Jane y étudie pendant 6 ans puis y reste 2 ans comme enseignante. Quand les gens qu’elle aimait quittent l'école Jane décide de partir aussi. Elle trouve une place comme gouvernante d’une jeune fille française, pupille d'un certain M. Rochester. Comme il se doit ils tombent amoureux et décident de se marier. 

Spoiler Alert : modérés mais présents mais signalés

Pour cette seconde session du CDP Wild Reading (Keskecé), mes chères coupines des bois dorés Aily, Fée et Heclea ont choisi pour moi ce grand classique de la littérature anglaise afin de répondre au thème que l'on avait choisi préalablement : L'Angleterre. Voici mon interrogatoire en règle :

 - Ce n’est pas un genre que tu es habituée à lire, t’a-t-il fallu un temps d’adaptation ou es-tu entrée facilement dans le vif du sujet ?
C'est sure que dans Jane Eyre point de zombies ! Mais c'est un genre que j'aime lire de temps en temps, me plonger dans un roman du 19ème siècle, ses manières, son ambiance. Après avoir découvert Emily il me fallait absolument découvrir Charlotte, mais je ne sais pas si je lirais Anne un jour (vous avez vu comment j'étale ma culture l'air de rien)(Il vaut le coup Agnes Grey ?).
Je suis entrée très facilement et rapidement au coeur du sujet, j'avais tellement hâte de découvrir enfin Jane ! C'est que j'en avais entendu beaucoup de bien !

- Avais-tu une appréhension sur le nombre de pages et sur le fait que ce soit un classique avant de le commencer ? Finalement, ça s’est bien passé ?
Je dois avouer que le nombre de pages est une des raisons qui m'ont fait repousser sans cesse la lecture de cette oeuvre. Pourquoi ? Parce que je suis une grande flemmarde et que je préfère souvent un bon petit livre jeunesse pas compliqué et qui se lit vite à un classique anglais un peu plus ardu à lire. Le classique en soit ne me repousse pas, vraiment là c'était la longueur qui me freinait. Ben oui, je me voyais mal le commencer et puis traîner les 695 pages sur des jours voir des semaines. Déjà que mon rythme est pas trépidant cette année. Mais oui finalement, cela c'est bien passé une fois dedans, intriguée par Jane et sa drôle de manière de pensée pour son âge (au début du roman), j'ai pris un bon rythme (oui bon lire Jane Eyre en une semaine ça le fait non ?).

- Les décors et l’atmosphère t’ont-ils plu ?
C'est typiquement ce que je recherche dans ce genre de livres, être transportée à un autre siècle dans toute sa splendeur, vivre quelques temps au rythme de l'héroine, dans des paysages et des maisons grandioses, avec les manières de l'époque. J'ai adoré.

- Que penses-tu du côté féministe du roman ?
C'est assez étonnant lorsque l'on replace le roman dans le contexte et l'époque où il a été construit. Mais il m'a semblé lire quelques parts que les soeurs Brontë avaient une tendance féministe donc normal de le retrouver dans leurs romans. Ici toutefois c'est vraiment très marqué, surtout dans la relation entre Jane et Mr Rochester, contre toute attente le plus atteint par les épreuves que leur amour traverse, ce n'est pas celui qu'on penserait. Et celui qui prends les choses en charge non plus. J'ai trouvé ça intéressant de voir cet aspect rapporté dans ce style de livres, ce qui change des héroines plutôt soumises que l'on rencontre dans des romans de même époque.

- La fin correspond-elle à ce que tu attendais ? Spoiler !!
J'avoue que je m'attendais à la fin parce qu'il m'est arrivé une fois de voir le film Jane Eyre, enfin j'en ai vu juste la fin justement. Lorsque Jane revient pour découvrir ce qui est arrivé à Mr Rochester et le découvre bien mal en point dans une demeure bien pauvre. Donc pas de surprise de ce côté-là. Et puis après tout ce qu'on traverse avec eux, il fallait bien un happy end tout de même !!!!

- Jane Eyre a un caractère très fort. T’a-t-elle touchée ou plutôt agacée ? Spoiler !!
Je dirais les deux. Elle m'a touché dans les premières années de sa vie ou plutôt avant qu'elle arrive au service de Rochester. Petite fille puis lorsqu'elle arrive à Lowood. La manière dont elle fait face aux personnes qui lui sont nocives et à la dureté de sa situation. Ensuite au fil des pages et de l'évolution de sa relation avec Mr Rochester, elle m'a un peu agacée. Je ne saurais trop expliquer pourquoi, peut être juste parce que j'avais l'impression qu'elle le tourmentait plutôt que de lui montrer son amour, que j'avais envie de lui crier "mais épouse le non de non !" à chaque fois qu'on les retrouvait ensemble. Sa retenue vis à vis de lui m'a quelque peu énervée. Comme sur la fin, lorsqu'elle revient vers lui, la manière dont elle lui offre ses services pour l'aider dans sa condition, on sent bien qu'elle le fait par amour mais j'ai senti tout de même une pointe de culpabilité alors que bon hein, il l'a bien cherché le Rochester ! 

- Un petit mot sur Rochester ? t’a-t-il plu ?
J'aimais bien son côté bourru au départ mais après j'ai trouvé qu'il se laissait trop mener par Jane. Alors qu'on aurait pu penser qu'il était un homme à pouvoir tenir tête à un si petit bout de femme. 

- Y’a-t-il une scène qui t’a particulièrement marquée ?
Je retiendrais particulièrement la scène très cruelle où Jane est enfermée dans une pièce lorsqu'elle est encore enfant, quand Mme Reed l'y laisse alors qu'elle est visiblement très secouée par ce qu'elle a vu (ou cru imaginer). Et puis la scène où Jane et Edouard se déclare leur amour et où il lui demande de l'épouser.

- A quel type de lecteurs le conseillerais-tu ? Et pourquoi ?
Je dirais pas comme certains pourraient le faire qu'il faut absolument le lire parce que c'est un classique anglais et qu'il doit être lu. Je dirais plutôt que si vous aimez le style anglais, l'époque du 19ème, les histoires difficiles, ça pourrait vous plaire.

Editions Pocket 
Collection Classiques 
736 pages

CDP Wild Reading Session 2 :
- Darcy's Diaries chez Aily sous la couette
- Soulless chez Fée Bourbonnaise
- Le chien des Baskerville cher La Pile à lire d'Heclea

vendredi 23 septembre 2011

Blog Pong Littéraire - 12ème Round : This Lullaby de Sarah Dessen

3 commentaires
All Remy has to remember her father by is a song. 'This Lullaby', with the memorable line, 'I will let you down'. Having seen her mother go through four failed marriages, she's pretty sure that's what most men do. So she's determined to keep the men in her life at arms' length. But then Dexter comes crashing into her world. He's everything she hates: messy, disorganised, impulsive, and, worst of all, a musician like her father. So why is it suddenly so hard for her to stick to her own rules?



Editions Hodder Children's Book
379 pages


Pour fêter le premier anniversaire de notre rendez-vous mensuel, Heclea et moi avons choisi de renouveler l'expérience de la lecture VO couplé à la découverte d'un auteur que l'on nous avait bien vendu. Voici mes réponses aux petites questions de ma poulette : 

1. Avais-tu déjà lu des romans de Sarah Dessen ? Si oui, comment classerais-tu celui-ci ? Si non, que penses-tu de la découverte ?
C'était mon tout premier Sarah Dessen ! J'en avais entendu tellement de bien via notre Fée bourbonnaise préférée que j'ai voulu la découvrir et en VO car c'est ma nouvelle lubie du moment et que plus je lis en VO plus je suis accro. Je dirais que je ne suis pas totalement convaincue par cette découverte, j'ai bien aimé mais comme j'ai eu un peu de mal à me mettre dans l'histoire à cause de mon niveau d'anglais pas encore très brillant, il faudra que je confirme ma Dessenitude avec un nouveau titre (J'ai Someone like you déjà tout prêt dans ma Pal pour ça).

2. Après les zombies, tu sembles dans une période romance et VO, pourquoi ces choix, et pourquoi ce livre en particulier ?
Alors en fait si je tombe dans la romance en ce moment c'est parce que je suis en mal d'amour... Nan je déconne. Je sauterais bien volontiers sur tout ce qui bouge sur mes livres remplis d'apocalypses et de zombies mais les circonstances veulent que je me plonge allègrement dans de la guimauve de midinette. Et la midinette attitude, une fois que tu l'as, t'en sors plus (n'est-ce pas Fée, Heclea ou Aily ?). La VO s'impose à moi pour ce genre de livre parce que je trouve que cela est beaucoup plus digeste et moins neuneu qu'en français. Oui midinette qui s'assume mais en lisant en anglais on garde un petit côté je suis cultivée moi madame. Pourquoi ce livre ? Comme je le dis plus haut : parce que Fée.

3. Remy, l'héroïne, a des idées bien arrêtées sur l'amour, est-ce que cela t'a surprise ? La comprenais-tu ?
Je n'ai pas vraiment été surprise par les idées de Remy sur l'amour car l'on comprends assez vite via son histoire personnelle et celle de sa mère qu'elle n'a pas eu des exemples très brillants pour lui permettre de croire en l'amour. Personnellement je suis plutôt optimiste et vois (quasiment) toujours le verre à moitié plein alors je ne peux pas la comprendre totalement. Elle s'est forgée une carapace sous laquelle il y a une toute petite étincelle de potentiel Love at first sight, mais elle passe son temps à remettre par dessus une couche de maniaquerie et de bitchitude afin que personne ne s'en aperçoive.

4. T'es-tu par moments identifiée à un des personnages, si oui lequel ?
Non, je m'identifie que très rarement à un personnage et ici ce n'est pas le cas. Peut être parce que théoriquement, j'ai passé l'âge pour ce genre de livre *nearly trentenaire powa*

5. Au début, Dexter aborde Remy de manière très directe. As-tu trouvé cela crédible, qu'aurais-tu pensé à la place de notre héroïne ? 
Crédible ? Non pas trop, je ne sais pas si c'est le genre de truc qui pourrait arriver dans la vie, en tout cas je n'en ai jamais été témoin (et encore moins l'objet). Mais c'est ce qui fait le charme de l'histoire entre Remy et Dexter, comme Remy le souligne dans le livre, c'est une histoire de timing, si elle était restée plus longtemps dans le bureau de son beau-père, elle n'aurait sans doute jamais croisé Dexter et toute l'histoire n'aurait pas eu lieu d'être. C'est un peu l'effet papillon version amoureuse.
Personnellement, on m'aborde de cette manière je pars en courant je réagirais sans doute comme Remy. Incrédule et pas du tout convaincue, je laisse courir et n'y penserais plus. Ou alors peut être un peu. Bon ok, je me ferais surement des films, midinette attitude oblige.

6. Si tu devais résumer ta lecture en 3 impressions, que dirais-tu ?
Zip Coke, The Potato Opus, Hate Spinnerbait.
Quoi ? C'est pas des impressions ? Ben non mais ça devrait éveiller la curiosité.

7. Au final, convaincue par cette romance ? Est-ce que quelque chose t'a dérangée ou au contraire t'a transportée ?
Comme je l'ai dit plus haut (tiens tiens je me répète-moi) je ne suis pas totalement convaincue par ma lecture et par l'auteur. Bien que j'ai vraiment apprécié de découvrir Remy et son caractère qui change beaucoup des jeunes filles habituelles dans ce genre de livre. Il n'y a pas grand chose qui m'ai dérangé si ce n'est une partie de la fin, un peu trop happy end à mon goût, avec toutes les bonnes choses qui finissent par arriver pour tout le monde. Et c'est sans doute pourquoi je n'ai pas été transporté par cette lecture, il me manque un petit quelque chose, comme dans The Summer i turned pretty de Jenny Han, qui fait que l'on ne lâche plus le livre avant de l'avoir terminé.

8. Comment as-tu trouvé l'écriture ? La VO t'a-t'elle dérangée ? Le conseillerais-tu à quelqu'un qui débute ? 
Je suis pas une grande experte de la VO (oui je sais on dirait pas comme ça, je donne bien le change) mais j'ai trouvé l'écriture un poil plus difficile par rapport à ce que j'ai pu lire par ailleurs. Pas mal de mots m'étaient inconnus et il me fallait constamment me concentrer d'avantages pour en deviner le sens avec le contexte (je lis en VO sans filet enfin sans dico). Donc non je ne le conseillerais pas pour débuter, j'ai trouvé The Summer i turn pretty (oui j'ai adoré et j'en fait la pub, c'est mon blog d'abord) bien plus abordable comme la trilogie de Susan Pfeffer d'ailleurs.

9. Prévois-tu de lire d'autres titres de cet auteur ? Sais-tu déjà lesquels ?
Comme je l'ai ... non je vais pas la refaire une troisième fois, mais oui je prévois de lire un autre titre de l'auteur, je veux absolument devenir fan de Sarah Dessen et j'espère que ça deviendra le cas avec Someone like you qui attends patiemment son tour.

Vous pouvez retrouver les impressions de Miss Heclea sur son blog La pile à lire (en ligne depuis une semaine maintenant parce que comme chacun sait, je ne suis jamais à l'heure pour notre blog pong). Toutefois le mois prochain pourrait être la grande première de ma ponctualité avec Uglies de Scott Westerfeld qui sera une relecture pour moi. Rendez-vous le 16 octobre !!!

samedi 3 septembre 2011

News #1

4 commentaires
Parfois j'ai quelques infos que je souhaiterais partager mais je ne prends jamais le temps de le faire et j'ai aussi, avouons le, la flemme de faire un malheureux post pour. Là je suis motivée alors j'avais envie de vous faire partager deux petites news sympa. 

Tout d'abord chez les copines de Book En Stock, où le mois de Thomas Geha (que je ne connais pas du tout) bat son plein ! Le mois de ... est un rendez-vous mensuel initié par Phooka et Dup et concerne un auteur différent chaque mois. Elles vous expliquent le fonctionnement bien mieux que moi par là. Ce mois-ci c'est donc Thomas Geha qui est à l'honneur et l'échange qui a débuté le 1er septembre est vraiment très intéressant. Vous pouvez aussi retrouver une liste de chroniques et autres liens concernant l'auteur sur ce billet. Le mois prochain sera consacré à l'auteur Eli Anderson, auteur d'Oscar Pills (que je n'ai toujours pas lu non plus).

Ensuite autre news importante : La 13ème Editions de Masse Critique de Babelio est annoncée !! Elle se tiendra le Jeudi 8 septembre et l'on pourra postuler pour près de 200 livres de 60 maisons d'éditions différentes ! Alléchant ! La Liste des livres à distribuer sera consultable à partir du Mardi 6 septembre sur cette page

vendredi 2 septembre 2011

Les chemins de poussières, tome 1 : Saba, Ange de la mort de Moira Young

4 commentaires
Au coeur d'un univers futuriste dévasté, la quête haletante d'une héroïne exceptionnelle. 
Je vais bientôt mourir, il dit très vite. 
Non, Pa! 
Ecoute. Je sais pas ce qui se passe après. Je n'ai eu que des visions. Mais ils vont avoir besoin de toi, Saba. Lugh et Emmi. Et d'autres encore. Beaucoup d'autres. Ne cède pas à la peur. Sois forte, comme je sais que tu es. Et n'abandonne jamais, tu as compris, jamais. Quoi qu'il arrive.

J'avais beaucoup d'appréhension à ouvrir ce livre car d'une part je ne l'avais pas choisi (reçu dans le cadre des Chroniqueurs Onlitplusfort de Gallimard Jeunesse) et d'autre part les quelques échos que j'en avais eu me faisait redouter une lecture longue et pénible. 

C'est finalement agréablement surprise que je ressort de ma lecture. Sans être totalement emballée, j'ai été emportée et passionnée par l'histoire de Saba. Une histoire simple et complexe à la fois, dans un style un peu déroutant mais auquel on s'habitue assez vite. En effet, l'histoire est contée du point de vue de Saba, qui n'a pas reçu beaucoup d'éducation. C'est donc dans un langage familier, sans négation, et parfois très décousu que l'on découvre l'intrigue. Personnellement au bout d'un moment, mon petit cerveau se chargeait de remédier au manque de négation et pour le reste, il m'a suffit d'un peu plus d'attention par moment.

J'ai accroché facilement au personnage de Saba, malgré son caractère difficile et centré sur elle-même et son frère jumeau Lugh. Sa petite soeur Emmi fait les frais de ce caractère plus d'une fois, les différents compagnons d'aventure de Saba également mais petit à petit on s'attache à elle et on la voit s'ouvrir un peu plus aux autres et au monde. Il y a quand même pas mal de personnages dans ce livre, que l'on rencontre au fil du livre, chacun se rajoutant à l'aventure de façon tout à fait naturel. On n'échappe pas à la petite histoire de coeur mais ce qui est intéressant ici c'est que ce n'est pas le but propre de l'intrigue. Cela nous mets juste un peu de piquant dans le récit.

Séquestration, combat, fuite, amitié, amour, délivrance ... voilà quelques mots pour résumé ce livre jeunesse . Tout cela planté dans un monde futuriste où ce que l'on connait n'a plus d'existence, où tout a été ravagé et où il est difficile de survivre. Comme tout livre ayant pour trait une quête, on alterne moments calmes et actions. On prends ainsi assez rapidement un petit rythme de croisière qui nous permet de ne pas s'ennuyer lors de la lecture. 

Merci à Gallimard Jeunesse / Chroniqueurs Onlitplusfort pour cette lecture.

Editions Gallimard 
Collection Jeunesse
349 pages
Sortie le 8 septembre 2011

lundi 29 août 2011

Wild Pal Forever !

31 commentaires
En cours de mise à jour

Crocs, magie et autres faes ( Fantasy et SF inclus)

Hobb Robin : Dragons et Serpents, tome 1 : La Cité des anciens
Hobb Robin : Dragons et Serpents, tome 2 : Les Eaux Acides
Hobb Robin : Dragons et Serpents, tome 3 : La Fureur du fleuve
Stroud Jonathan : la trilogie de Bartimeus : L'oeil du Golem
Wolfe Gene : Le chevalier Tome 1 : le chevalier mage
Robillard Anne : A.N.G.E, tome 2 : Reptilis
Harris Charlaine : La communauté du sud, tome 8 : Pire que la mort
Audouin-Mamikonian, Sophie : Tara Duncan, tome 2 : Le livre interdit
Westerfeld, Scott : Midnighters, tome 3 : Le jour bleu
Westerfeld Scott : Léviathan
Keri, Arthur : Pleine Lune
Delaume Chloé : La nuit je suis Buffy Summers
Colin Fabrice : Les étranges soeurs Wilcox, tome 2 : L'ombre de Dracula
Gaiman Neil : Stardust
Hamilton Laurell K. : Anita Blake, tome 5 : Squelette sanglant
Hamilton Laurell K. : Merry Gentry, tome 1 : Le baiser des ombres
Hamilton Laurell K. : Mort d'un sombre seigneur
Noël Alysson : Eternels, tome 1 : Evermore
Fetjaine Jean Louis : Le Pas de Merlin
Mull Brandon : Fablehaven, tome 3 : Le Fléau de l'ombre
Dabat Sophie : Changelins tome 1 : Evolution
Frost Jeanine : Chasseuse de la nuit, tome 4 : Creuser sa tombe
Briggs Patricia : Alpha et Omega, tome 1 : Le cri du loup
Vesco Edi : Le guide magique du monde de Harry Potter
Ripert Pierre : Anthologie de grands classiques du vampirisme : Femmes Vampires
Child Lincoln : Deep Storm
Wellington David : Zombie Story, tome 2 : Zombie Nation
Cronin Justin : Le Passage
King Stephen : Dôme, tome 1
Reger Rob : Emily The Strange, tome 1 : Les Jours perdus
Colin - Moorcock : Elric
Anthologie : Femmes Vampires
Saintcrow Lilith : Danny Valentine, tome 2 : Par delà les cendres
Thompson Colin : Les 100 portes secrètes
Moorat A.E : Victoria, Reine et tueuse de démons
Howard Jonathan L. : Johannes Cabal : Le Nécromancien
Courtade Henri : Loup y es-tu ?
Féval Paul : La Vampire
Keyes Daniel : Des Fleurs pour Algernon
Duey Kathleen : Le Prix de la magie, tome 2 : Le Choix
Harkness Deborah : Le livre perdu des sortilèges
Lynch Scott : Les Salauds gentilshommes, tome 1 : Les mensonges de Locke Lamora
Recht Z.A : Le Virus Morningstar, tome 2 : Les Cendres de la mort
Mann George : Les enquêtes extraordinaires de Newbery et Hobbes, tome 1 : Les Revenants de Whitechapel
Mead Richelle : Succubus Blues
Fitzpatrick Becca : Hush, Hush
Anthologie : Philtres et Potions
Ward J.R : La Confrérie de la Dague Noire, tome 5 : L'amant délivré
Pike Christopher : La Vampire, tome 2 : Sang Noir
Connolly John : le livre des choses perdues
Michel - Pelletier : Les Amants de la dernière heure
L'Homme Erik : A comme Association, tome 5 : Là où les morts n'existent pas

Total : 52

Comics / Bd

Kirkman - Adlard : Walking Dead, tome 10 : Vers quel avenir ?
Hill - Rodriguez : Locke & Key, tome 1 : Bienvenue à Lovecraft

Total : 2

Jeunesse 

Scott Michael : L'ensorceleuse
Sage Angie : Magik, tome 5 : Le sortilège
Godbersen Anna : Rebelles
Mull Brandon : Fablehaven, tome 3 : Le Fléau de l'ombre
Ferdjoukh Malika : Quatres soeurs, tome 1 Enid
Murail Marie-Aude : Malo de Langes, fils de voleur
Murail Marie-Aude : Papa et Maman sont dans un bateau
Murail Marie-Aude et Lorris : L'expérienceur
Murail Marie-Aude : Nonpareil
Desmarteau Claudine : Teen Song
Green John : Où es-tu Alaska ?
Larsen Reif : L'Extravagant Voyage du jeune et prodigieux T.S Spivet

Total : 12

Crimes et enquêtes

Kelman Judith : Entre les mailles du filet
Kelman Judith : Plus que vous n'en savez
Highsmith Patricia : le talentueux Mr Ripley
Patterson James : La maison au bord du lac
Patterson James : La Lame du boucher
Grisham John : L'affaire Pélican
Grisham John : Le client
Chattam Maxime : Les arcanes du chaos
Ephron Hallie : Le mensonge
Slaughter Karine : Mauvaise passe
Lehane Dennis : Shutter Island
Van Der Vlugt Simone : La mémoire assassine
McCarthy Ava : L'ennemi intime
Ingrid Desjours : Potens
Cooper Natasha : L'île de tous les dangers
Mcmahon Jenniger : La ville des enfants perdus
Byrnes Michael : Le Mystère de l'arche sacrée
Lupton Rosamund : A toi ma soeur
Coben Harlan : Faute de preuves
Coben Harlan : Dans les bois
Rendell Ruth : Une mort obsédante
Connelly Michael : A Genoux

Total : 22

P'tites anglaises


Austen Jane : Northanger Abbey
Austen Jane : Raisons et sentiments
Barron Stephanie : Jane Austen et l'héritage du comte
Perry Anne : L'étrangleur de Cater Street
Perry Anne : Le temps des armes
Sanderson Catherine : Petite Anglaise

Total : 6
Total 6
Divers

Fowler Karen Joy : Le club Jane Austen
Neville Katherine : Le feu sacré
Albom Mitch : la dernière leçon
McEwan Ian : Samedi
De Rosnay Tatiana : Elle s'appelait Sarah
Ahern Cecelia : Un cadeau du ciel
Capote Truman :
De Sang-froid
Forman Gayle : Si je reste
Sparks Nicholas : Le Porte-bonheur

Total : 9


Emprunts

Mead Richelle : Frostbite (Heclea)
Mead Richelle : Shadow Kiss (Heclea)
Mead Richelle : Spirit Bound (Heclea)
Mead Richelle : Last Sacrifice (Heclea) 
Collins Suzanne : Hunger Games, tome 2 : L'embrasement (Heclea)
Beth Fantaskey : Comment se débarasser d'un vampire amoureux (Fée Bourbonnaise)
Armstrong Kelley : Femmes de l'Autremonde, tome 2 :Capture (Heclea)
Harrison Kim : Rachel Morgan, tome 2 : Le Bon, la brute et le Mort-vivant (Heclea)
Rowen Michelle : Sarah Dearly, tome 1 : Mordue (Fée Bourbonnaise)
Roth Veronica : Divergent (Heclea)


Total : 10

A lire tout simplement

George Sand : la mare au diable
Stendhal : Le rouge et le noir
Hemingway : le vieil homme et la mer
Shakespeare : Macbeth/Roméo et Juliette
Alain-Fournier : Le Grand Meaulnes
Flaubert Gustave : Madame Bovary
Scott Fitzgerald F. : L'étrange histoire de Benjamin Button

Total : 7

VO :

Dessen Sarah : Someone like you
Tiernan Cate : Balefire (Omnibus)
Greek : Double Date
Plum Amy : Die For Me
Jones Diana Wynne : Enchanted Glass
Perkins Stephanie : Anna and the French Kiss

Total : 6


Total PAL : 126


Wild Pal Forever un concept made by Lyra Sullyvan

Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer

12 commentaires
En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d'adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s'excuse, et, peu à peu, un dialogue s'engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s'étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l'un pour l'autre une certaine fascination. Alors même qu'ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l'autre... De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d'un chagrin d amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s'imposent une règle : reconnaître l'autre qu'ils n'ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler...

Spoiler Alert : Risque probable de spoilers

J'avais commencé ce titre il y a plusieurs semaines de cela, après avoir lu de très bons avis sur la blogo. Mais je mettais arrêtée dans ma lecture à cause d'un manque d'envie de lire mais aussi parce que sa lecture me saoulait un peu. Je l'avais donc reposé dans la Pal et je l'en ai ressorti il y a peu dans le cadre d'une lecture commune afin de le terminer.

Je n'ai pas repris ma lecture du début mais seulement quelques pages avant là où je l'avais refermé. Je n'ai pas eu de difficulté à me remettre dedans car, avouons-le, il ne se passe pas grand chose dans cette histoire. On tourne en rond d'ailleurs. C'est ce qui m'a le plus gêné. A chaque fois que l'on a l'impression que les deux personnages font un pas en avant, paf ! Emmi, le personnage féminin, recule de plus belle et bloque toute l'intrigue. 

J'ai trouvé Emmi très agaçante d'ailleurs, elle cherche Léo (le personnage masculin), le séduit, l'appâte, le veux, joue avec lui même mais ne se mouille pas vraiment. Ce jeu du chat et de la souris m'a bien vite lassée, je ne comprends pas comment il n'a pas lassé Léo ! Léo lui ne m'a pas séduite, comme il a pu en séduire certaines. Je n'ai pas été sensible à ses mots, je n'ai même pas vraiment discerner de la séduction dans ses mails. 

Non vraiment, ce livre ne m'a pas fait réagir à part peut être sur la fin (fin que j'ai atteint à une vitesse record avec une petite lecture en diagonale). L'intervention du mari aurait pu mettre un peu de piment mais non toujours pas, s'en est même pathétique. A la conclusion, ma pensée a été "Tant pis pour eux". Oui tant pis, ils avaient qu'a se décider plus tôt. 

La seule chose qui m'ai plu c'est la forme que prends la narration, sous forme de mails. J'aime les romans épistolaires et c'est en partie pourquoi j'avais acquis celui-ci. Les longs échanges de mails ça me connait un peu, pour découvrir des personnes que l'on a jamais rencontrées, alors je pensais que ce livre ferait écho à ma propre expérience (même si pour moi cela se joue sur la ligne de l'amitié) mais pas du tout. Comme je le disais, on tourne en rond, on avance pas, ils se découvrent à peine, ne savent presque rien l'un de l'autre ou de leur quotidien alors qu'ils échangent pendant plus d'un an. Frustrant !! 

En bref, une lecture qui ne me laisse qu'un vague souvenir et qui ne me donne pas envie de découvrir la suite (suite qui en a déçue plus d'une en plus à ce que j'ai pu lire dernièrement). 

Heclea et Aily sont quelque peu sceptiques également mais Fée Bourbonnaise a un avis plus positif tout comme Galleane ou Pimprenelle. Mais un petit coup de l'ami google et vous trouverez bon nombre d'autres avis sur la blogo. 

Editions Le Livre de Poche 
348 pages

vendredi 12 août 2011

Incarceron, tome 1 de Catherine Fisher

3 commentaires
Incarceron, une prison à nulle autre pareille : elle décide qui doit vivre... et qui doit mourir. Rien ne peut lui échapper Finn est prisonnier d'Incarceron, un univers pénitentiaire plein de dangers, de trahisons et de menaces. Il tente par tous les moyens de s'évader. Claudia, la fille du directeur d'Incarceron, vit à l'Extérieur, dans un royaume figé au XVIIIe siècle. Piégée par une existence qu'elle n'a pas choisie, elle cherche à percer les mystères de la Prison. Un jour Finn et Claudia trouvent une clé, qui permet à chacun de communiquer avec l'autre. Alors surgit un espoir, la possibilité d'échapper à un destin tout tracé dont ils ne veulent pas.

Pour la onzième édition du Blog Pong avec Heclea, nous avons choisi de lire une dystopie qui a reçu beaucoup d'éloges sur la blogosphère. Coup de coeur pour certains, lecture captivante mais sans plus pour d'autres. Alors où nous situons-nous ?

1. Le début nous place directement au coeur de deux histoires, sans rien nous présenter, comment l'as-tu vécu ? As-tu aimé être tout de suite dans le feu de l'action ou aurais-tu aimé prendre le temps de découvrir l'univers ? 
J'avoue que j'ai eu un peu de mal dans les premières pages, je me suis demandée dans quoi je débarquais. J'aime bien quand on nous présente un tableau général avant d'entrer dans le vif du sujet et là on est direct dans l'histoire, lâché sans repère. Mais en même temps, être dans le feu de l'action direct comme tu dis, et bien c'est plutôt plaisant parce qu'une fois qu'on a compris comment fonctionne l'intrigue on a plus qu'une envie c'est de lire encore et toujours pour découvrir ce qu'il advient des personnages.

 2. Chaque chapitre suit un groupe de personnages différents, as-tu eu une préférence ? Si oui, pour quel groupe et pourquoi ? 
Non, ça ne m'a pas posé de problème particuliers, une fois le rythme du changement pris. Je dois même dire que l'on change parfois de point de vue au sein d'un même chapitre, et la transition se fait aisément parce que l'on finit par reconnaître les personnages à leur ton, leurs pensées ... 

 3. Aimes-tu ce procédé qui permet d'avoir plusieurs points de vue ? Trouves-tu qu'il apporte quelque chose ici ? 
Et bien quand c'est bien mené, oui j'aime bien ce procédé. Cela permet de connaître l'histoire plus en détails, de découvrir des choses que l'on n'aurait pas forcément su avec un seul point de vue. L'histoire en est enrichie et juste plus captivante encore. Parce qu'à chaque fois que l'on quitte un groupe de personnage, on pense à l'autre et on attends de savoir ce qui leur arrive. 

 4. Qu'as tu pensé de l'ambiance ? As-tu eu l'impression de visualiser Incarceron ? As-tu réussi à appréhender une partie de ses secrets ? 

C'est quand même un truc de ouf cette prison ! J'ai eu du mal au départ à déterminer ce qu'elle était réellement, et je dois dire qu'on est quand même dans le flou une bonne partie du bouquin. Mais en même temps notre imagination travaille et on se pose pas mal de questions ce qui est sympa aussi. 
Avant d'arrivée à la fin et que l'on sache sous quelle forme elle est réellement, je n'avais pas du tout réussi à la visualiser. Je me la représentais de manière abstraite. Ouh la les secrets d'Incarceron ? C'est pire que toutes les éditions de Secret Story réunies !!! On est surpris tout le long par ses secrets, non seulement ceux de Incarceron mais aussi ceux de l'extérieur. Extérieur qui n'est que complot et manipulation. Comme dans Incarceron en fait. Je ne sais pas trop de quelle côté est la prison finalement ^^.

 5. As-tu aimé cet univers futuriste et assez dystopique ? 
C'est un univers étonnant. Futuriste il est clair car ils bénéficient d'une certaine technologie mais ils sont bloqués dans une période médiévale figée qui est vraiment bizarre. J'ai pas trop compris pourquoi d'ailleurs. Le côté dystopique est pas très prononcé dans ce tome je trouve, même si on sent que les personnages souhaitent du changement, on en ai encore qu'aux prémices. Je pense que la suite devrait remplir plus ce rôle.

 6. Au cours de l'histoire, plusieurs révélations sont faites sur les personnages ou sur la prison elle-même, les avais-tu vu venir ou as-tu été complètement surprise ? 
Etant donné que je me suis laissée totalement portée par l'histoire, je n'ai rien vu venir ! J'ai été surprise par tout parce que je n'avais pas pris la peine de me poser des questions sur ce qu'il se passait. 

 7. Les différences sont nombreuses entre les deux mondes dans lesquels l'intrigue évolue, as-tu trouvé cela plausible et bien rendu ? 
Vu que les deux mondes sont quand même bien différents et se développent de manière parallèle mais sans connections ou presque, oui j'ai trouvé tout cela plutôt plausible. Et l'auteur rends très bien les ambiances des deux mondes, que l'on reconnait très vite dès que l'on change de point de vue. 

 8. Au final, as-tu aimé ce 1er tome et surtout, as-tu envie de lire la suite ? Si oui, qu'en attends-tu ?
Ce n'est pas un coup de coeur pour moi mais c'est un des meilleurs livres que j'ai lu c'est dernier temps (en même temps c'est pas dur, j'ai pas lu grand chose). Histoire originale et captivante, personnages bien rendues, un style qui nous entraîne de page en page sans problème, que demander de plus ? Donc oui j'ai envie de découvrir la suite mais en même temps j'ai peur que le fait de déjà connaître pas mal l'histoire ne rende le prochain tome moins intéressant. A voir.


Editions Pocket
Collection Jeunesse
498 pages


-----

Pour découvrir les réponses d'Heclea à mes questions sur cette lecture, faites un petit tour sur son blog La Pile à Lire d'Heclea. Le mois prochain nous fêterons déjà nos un an de blog-pong avec une lecture qui ravira notre chère CDP chérie Fée Bourbonnaise puisqu'il s'agira de This Lullaby de Sarah Dessens. Rendez-vous le 16 septembre !