vendredi 4 juin 2010

Judy B. de Rose Heiney

Judy Bishop, 23 ans, tient une chronique branchée tous les dimanches dans un journal anglais. Sous le nom de plume Judy B ., elle s'invente un personnage mondain et excentrique, folle de garçons, d'alcool et de shopping, complètement à l'opposé de sa vraie vie : Judy est en réalité une jeune femme boulotte qui vit terrée chez elle.

A lire la quatrième de couverture on pourrait s'attendre à un énième livre de Chick-lit, tendance Bridget Jones puisqu'il s'agit d'un genre de journal tenu par Judy Bishop. En fait, on part bien sur une note légère au début, puis petit à petit on bascule vers quelques choses de plus torturés, de décalés. On sent bien vite que Judy a quelques soucis d'ordre psychologique, on la voit décliner peu à peu jusqu'à l'inévitable. Tout le long du livre on la voit se livrer à quelques bizarreries qui sont autant d'appels au secours face à son malêtre.

Malgré quelques moments un peu crus mais toujours avec une pointe d'humour, j'ai passé un très bon moment avec Judy. Passant du sourire à la consternation face à son comportement, me demandant où cela aller nous mener, voyant arriver l'issu de ses folies de manière inéluctable, espérant qu'elle arrive à faire en sorte de s'en sortir.

On m'avait prévenu, ce livre est quelque peu spécial. Mais j'ai aimé cette originalité justement, le fait que pour une fois on voit une héroine dégringoler mentalement plutôt que de toujours les voir prendre confiance en elles et réussir. Là on se frotte au difficulté d'une personne à voir la réalité en face, à comprendre que peut être elle ne sera jamais celle qu'elle voudrait être, que peut être il est temps pour elle de voir la vérité en face, mais on voit aussi que ça fait mal et que ça fait des dégâts.

En bref, un roman à découvrir ne serait ce que pour son côté décalé et la bonne dose d'humour qui si trouve. Une chouette lecture en tout cas pour ma part et je remercie Camille des Editions Naïve de l'avoir rendue possible.




9 commentaires:

lasardine (la ronde des post-it) a dit…

du sourire à la consternation, c'est exactement ça!
ce livre est très original!
je suis contente qu'il t'ait plu!!

Anne Sophie a dit…

j'ai bien envie de le lire. entre ton avis et celui de lasardine... il faut que je le lise ^^

Nathalie a dit…

Ah ben pour une fois que l'héroïne ne tombe pas sur le prince charmant... Ca doit faire du bien au fond de découvrir une histoire qui ne rend pas jalouse :D

Lexounet a dit…

Ca m'a l'air vraiment original en effet. j'essaierai de le caser à la rentrée.

Leiloona a dit…

Je l'ai lu la semaine dernière ... je n'ai toujours pas fait mon billet ! :$
J'ai moi aussi aimé le côté décalé. ;)

Liyah a dit…

Celui la il me fait tres tres envie !

Frankie a dit…

Après l'avis positif de Lasardine, le tien l'est tout autant ! il faudra que je le lise !

Theoma a dit…

On en parle de plus en plus des éditions Naïve !

Acsylé a dit…

le résumé donne envie de le lire comme tu le dis juste pour son côté décalé