vendredi 10 décembre 2010

L'ombre de ton sourire de Mary Higgins Clark


A l'heure où les petits-neveux du docteur Alex Gannon, qui vient de mourir, se disputent son fabuleux héritage, Olivia Morrow doit-elle révéler le terrible secret qu'elle est désormais la seule à connaître ?
N'est-ce pas renier la promesse faite à sa cousine Catherine et trahir sa mémoire que de révéler l'existence de sa petite-fille Monica ? Qui pourrait en effet soupçonner soeur Catherine, nonne en voie de béatification, d'avoir, à dix-sept ans, eu un enfant d'Alex, et de l'avoir abandonné ? Dévoiler ce qu'Alex lui-même ignorait, c'est mettre en danger la vie de la jeune fille.


... L'ombre de ton sourire : l'expérience Audiolib

Grâce à l'éditeur de livres audio Audiolib et à Thomas, j'ai pu tenter l'expérience de la lecture audio. Cela faisait un moment que je voulais découvrir cette manière alternative de "lire", savoir si j'étais capable de me concentrer assez pour écouter la lecture tout en faisant autre chose, comme le ménage ou la conduite en voiture.

Et bien il faut que je me rende à l'évidence, pour moi l'audiolib c'est dans le silence total et la totale inactivitée que cela me correspond le mieux. J'ai tenté dans le train, mais j'étais sans cesse distraite par les allers et venus, j'ai donc rapidement abandonné cette option. J'ai tenté aussi pendant le ménage, ce qui serait quand même un gain de temps niveau lecture et une manière de rendre la tâche plus agréable. Pour ma part, encore une fois ma concentration n'est pas assez forte pour saisir l'histoire de cette manière (alors que lorsque je lis un livre, je peux le lire dans n'importe quelles conditions).

J'ai alors tenté la solution la plus tranquille qui soit : écouter l'audiolivre le soir, une fois couchée avec mon Iphone. Et là, par contre, super expérience, j'ai pu bien me plonger dans l'histoire et suivre le fil tout le long. C'est donc comme ça que j'ai terminé le livre, sans bruit parasite, sans autre chose à faire que écouter.

J'ai apprécié la voix qui raconte l'histoire, celle de Caroline Beaune qui raconte vraiment bien, mettant tout ce qu'il faut dans sa voix pour faire passer les émotions, les situations. Et puis, c'était sympa de se faire lire une histoire par Lynette des Desperate Housewife dont Caroline fait la voix française.

A noter que plusieurs solutions s'offrent à nous pour le choix du support puisque l'audiolivre se présente sous la forme d'un Cd, donc qu'il peut aisément être écouté dans la voiture, sur une chaîne ou sur l'ordi mais il est aussi en format mp3, idéal pour les écoutes nomades.
... L'ombre de ton sourire : le livre

Si l'expérience audio m'a plu, le livre en lui même ne m'a pas du tout convaincu. Encore une fois, j'ai été bien déçue par Mary Higgins Clark, moi qui était une grande lectrice de ses romans dont je ne loupais aucune sortie.

Déjà avec Où es-tu maintenant ? je m'étais ennuyée, trouvant l'histoire longue et sans grand intérêt, avec L'ombre de ton sourire ce fut le même constat. Mary Higgins Clark semble vouloir s'attaquer à de nouveaux sujets peut être pour se diversifier et pour le coup l'on s'éloigne des intrigues bien ficelées qui faisaient le charme de ses romans.

Dès les premières minutes de lecture, je me suis retrouvée perdu avec les personnages et cela à continuer tout le long. Trop de personnages, beaucoup d'explications, de relations entre eux, qui fait que j'ai eu du mal à faire le tri.

Je ne m'étendrais pas sur le style car il est difficile d'en parler sans avoir eu les mots sous les yeux. Pour ce qui est de la forme, alors que pour certains livres l'alternance des points de vue peut être bénéfique à l'intrigue et donner envie de continuer, ici cette alternance n'a fait que m'embrouiller d'avantage. 

Je regrette beaucoup le temps où Mary Higgins Clark savait surprendre son lecteur et lui donner envie de connaitre le dénouement. Ici j'ai juste eu hâte de terminer cette écoute afin de passer à autre chose.

J'aurais bien envie de dire que c'était la dernière fois que je lisais ses romans, mais mon optimisme me poussera encore à tenter l'aventure, dans l'espoir de retrouver le style de MHC comme dans La Nuit du renard ou Nous n'irons plus au bois, pour ne citer qu'eux (en fait, jusqu'à Deux petites filles en bleu publié en 2006 vous pouvez y aller quasi les yeux fermés).






Vous avez envie de tenter l'expérience de la lecture audio ? Jusqu'au 14 Décembre, vous avez la possibilité de gagner un Audiolib (15 Audiolib en jeu) en répondant à un petit questionnaire tout simple. Pour jouer il vous suffit de vous rendre sur cette page (clic). Bonne chance et bonne écoute !




3 commentaires:

silvi a dit…

il y a bien longtemps que je n'ai plus lu cette auteure, qui pourtant en son temps a été la reine du suspense, mais c'était l'autre siècle (lol)
pourtant j'aimerai la re-découvrir, mais peut être pas avec ce roman...

hylyirio a dit…

Je suis habituellement fan de l'auteur, mais là, je suis un peu mitigée... Je ne sais pas, sans doute le thème ne me touche-t-il pas plus que ça :(
Mais je note le titre, on ne sait jamais :)
Bon week end

Irrégulière a dit…

J'ai aussi eu ma période avec cet auteur, et comme toi j'ai ensuite été déçue...