samedi 24 avril 2010

Vingt Mille lieues sous les mers de Jules Verne

Le scientifique français Pierre Aronnax, son fidèle domestique Conseil et le harponneur canadien Ned Land sont capturés par le capitaine Nemo qui navigue dans les océans du globe à bord du sous-marin Nautilus. L'aventure donne l'occasion de descriptions épiques (dont un enterrement sous-marin, un combat contre des calamars géants, etc.).

J'étais censée poster aujourd'hui une chronique sur ce livre. Je n'en ai malheureusement pas lu plus d'une centaines de pages, le temps manquant mais aussi l'envie de lire cette semaine c'est faite plutôt rare.

Toutefois, sur ce que j'ai pu en lire, j'aurais tendance à dire que l'histoire semblait intéressante à partir du moment où l'on découvre ce qu'est en réalité le monstre marin qui effraie tout le monde, et que les personnages que l'on suit à ce moment là découvre le Nautilus et son étrange Capitaine Némo. 

Mais avant cette découverte, je me suis souvent sentie perdue parmi les longues descriptions. Des lignes et des lignes pour nous dire où, quand et comment ce monstre avait été repéré. J'en été même venue à sauter certains passages.

Par contre, les descriptions concernant les personnages m'ont paru très bien écrites, j'ai pu me représenter chacun, leur physique et leur caractère sans trop de problème. 

Au vu de l'enthousiasme de mes co-lecteurs communs, je regrette un peu de ne pas avoir pousser plus loin ma lecture. Mais je ne renonce pas à découvrir un jour l'univers de Jules Verne, j'ai quelques uns de ces ouvrages à la maison, j'en trouverai bien un qui m'attire.

Les co-lecteurs : Fée Bourbonnaise, Heclea, El Jc, Emeralda, Thalia, Baba et Nathalie

8 commentaires:

El Jc a dit…

Dommage que tu n'es pas été en mesure de poursuivre plus avant la découverte de cette petite merveille. C'est l'un des ouvrages du Grand Verne que je relis de temps à autre toujours avec autant de plaisir.

Lexounet a dit…

Dommage que tu ne l'ais pas continué. il me fait de plus en plus peur, vous soutenez tous ces interminables descriptions et c'est pas vraiment ce qui m'attire.

Malou a dit…

@El Jc : Au vu de votre enthousiasme à tous, je regrette de pas avoir persévérer. Mais j'avais une lecture pour un parte à rendre, alors du coup j'ai préféré passer à autre chose. Je n'abandonne pas pour autant, un jour peut être.

@Lexou : Les grandes descriptions ne m'attire pas non plus, après il est possible de sauter certains passages quand on sait bien s'y prendre.

heclea a dit…

Ce n'est que partie remise MK, à une autre période, et sur un autre livre ça passera peut être mieux !
On tentera Le tour du monde en 80 jours ensemble si tu veux !

feebourbonnaise a dit…

Ce n'était pas le bon moment, peut-être dans un an ou dix ans, tu l'apprécieras mieux. Peut-être jamais, qui sait. Tu as essayé et c'est déjà bien. C'est dommage de ne pas être aller au bout, certes, mais c'est peut-être seulement le livre et l'univers de celui-ci qui ne t'a pas convenu. Peut-être que ça passera mieux avec un autre titre de Jules Verne.

baba a dit…

C'est pas non plus de très grandes descriptions, Lexounet. On n'est pas dans du Zola qui t'endort en 2 pages. C'est assez facile à lire et très bien rythmé. Les amoureux de la mer seront encore plus vite conquis.

Nathalie a dit…

Comme dit Fée, si c'était pas le moment, tu as raison de ne pas t'être forcée :)

Pour Lexounet, si tu n'aimes pas les description des poissons, il suffit généralement de sauter au paragraphe suivant; elles sont bien délimitées et facile à éviter. Pour ma part je les ai assez appréciées, donc tu devrais au moins tenter le coup :)

Erato a dit…

J'avais commencé à le lire il y a quelques mois, mais les descriptions m'ont pas mal rebutées .... Très longues .... Mais je pense que je retenterai le coup quand le moment sera venu ^^