vendredi 20 novembre 2009

Le parlement des fées, tome 1 : L'orée du bois de John Crowley

"Un certain jour de juin, le jeune Smoky Barnable quitte la grande Cité par le nord afin d’aller épouser sa bien-aimée Daily Alice et vivre avec elle dans la demeure d’Edgewood, jadis construite par John Drinkwater, architecte excentrique passionné de sciences occultes, afin d’y loger sa famille."
"Edgewood : une maison qui n'en est pas une, mais dix, cent. Une folie architecturale sur laquelle le temps n'a plus de prise. Un refuge au milieu des bois pour les derniers vestiges d'un royaume imaginaire bientôt disparu.
Edgewood : un endroit hors du monde où se nouent les fils de la vie, où l'amour, la mort et le souvenir tissent des liens invisibles autour des femmes et des hommes. Un lieu enchanteur où s'écrira le testament d'une époque, sous la forme d’un Conte, lorsque, pour la dernière fois, se réunira le Parlement des Fées."
Je me suis perdue dans le bois. Au début de ma lecture, les mots défilaient sans me révéler leur secret. Les phrases parfois immensément longues me laissaient sur le bas côté et continuaient leur bout de chemin alors que moi, je devais revenir sur mes pas pour tenter de trouver un sens à tout ça.
Ce fut un début de lecture dans une totale confusion. Je me souciais tellement de la compréhension que je finissais par ne plus rien comprendre du tout.
Et puis, au détour d'une phrase, un passage qui me fait de l'oeil, qui m'intrigue et qui m'accroche :

"Oui. Le monde entier en couleurs, comme s'il était fait de sucres d'orge - non, comme s'il était fait d'un arc-en-ciel. Tout un monde de couleur, aussi douces que la lumière, à perte de vue. Vous brûlez d'envie de courir l'explorer. Mais vous n'osez plus faire un pas, parce que ce serait peut être un faux pas - alors vous vous contentez de regarder, et de regarder encore. Et vous pensez : voilà, j'y suis enfin"

On entre-aperçoit après cela un monde, un autre monde. Nous le découvrons à travers Smocky, tout aussi perplexe que nous. Un petit bout de ce monde secret nous est dévoilé par Daily Alice. Nous sommes mis sur la bonne piste par Nuage et Violet qui nous révèlent que tout cela fait parti du Conte.

L'écriture dense et complexe de l'auteur nous laisse souvent sur le bord de la route. Mais de ci de là, un petit moment magique nous ramène sur le chemin du Conte et l'envie de continuer la lecture revient. Et mon désir secret de comprendre enfin où l'auteur cherche à nous emmener n'est pas étranger à la poursuite de ma lecture.

En effet, des questions se posent tout le long du livre, mais difficile de trouver les réponses. Pourtant des flash-back impromptus pourraient nous mettre sur la voie, mais au contraire. Au lieu d'apporter d'hypothétiques réponses aux questions qui foisonnent, ces retours en arrière amènent à leur tour leur lot de questions sans réponses. Le mystère reste donc entier.

Tout tourne autour du Conte, on le sait. Nous sommes toujours à un doigt de connaître enfin un détail qui pourrait nous éclairer. Une foule de personnage se succèdent nous révélant chacun une petite parcelle de vérité, sans que l'on soit toutefois en mesure de rassembler les morceaux du puzzle et de crier "Eureka !".

Quelques passages m'ont quand même légèrement gênés de par leur propos, d'autres m'ont étonnés car surgis de nulle part, de nouveaux personnages aussi ajoutant à la confusion que je ressentais déjà face à ce livre.

Heureusement au fil des livres (le premier tome est divisé en trois livres), la lecture devient plus aisée et les pages se tournent à un bon rythme. Les mystères commencent à être éclaircis, en partie, pendant que d'autres s'ajoutent à la, déjà longue, liste.

Un premier tome à lire tout doucement mais intensément, afin de découvrir peu à peu cet univers étrange et passionnant à la fois.

Je remercie les Editions Points et le forum Livraddict qui m'ont permis de découvrir ce livre.

Le Parlement des Fées Tome 1
John Crowley
Editions Points

8 commentaires:

Thalia a dit…

Merci de cette jolie ballade parmi ton ressenti à la lecture de ce livre.

Je l'aurai pas déjà lu tu m'aurais donné envie de plonger dans ce chemin de mystères et de mots. :)

Taliesin a dit…

C'est vrai que j'aime beaucoup ton ressenti, tu nous dis autre chose que le fait que ce soit compliqué...
C'était très poètique...
Et ça doit faire le 5e ou 6e commentaire que je lis et qui me donne envie de le relire... Donc ce sera ma prochaine lecture après les partenariats !!

heclea a dit…

Ton ressenti est plein de poésie, mais j'hésite toujours quand même à savoir si je me lance ou pas...

Maël a dit…

jolie critique!! très agréable ta façon d'en parler!!

mais comme Heclea, je n'arrive pas non plus à me décider...

feebourbonnaise a dit…

J'aime beaucoup cette critique mais j'avoue que, après avoir suivi plusieurs discussions sur le sujet, ça me fait un peu peur de me lancer. Quand le soufflé sera retombé, peut-être. Parce que ce billet donne bien envie quand même.

mazel a dit…

ton commentaire est vraiment intéressant, et je ressens la même chose au sujet de ce livre.

Il faut vraiment prendre son temps pour le lire...

beaucoup de clin d'oeil vers d'autres histoires et contines... pas forcément connues par un public européen.

mais un très beau texte plein de poésie, d'ombres et de lumières. Je suis ravie de l'avoir découvert grace à livraddict.

bonne journée
bises

Jess a dit…

Moi aussi, j'ai bien aimé la féérie et la magie dans laquelle nous embarquait l'auteur, même si c'était pas toujours évident de le suivre dans les méandres de l'histoire !

Cynthia a dit…

J'ai eu du mal à venir à bout du tome 1, j'espère que le tome 2 sera plus limpide ;)