dimanche 10 janvier 2010

Une vie après l'autre ou l'incarnation des possibles de Frankie Ventana


D’incidences en coïncidences se forgent d’improbables destins : celui de Gabrielle aura été de rencontrer, un soir de décembre 1982, Lila von Haffen, pianiste classique adulée.
Leurs existences vont s’imbriquer en dépit de l’empreinte que nulle gloire, nul génie, nul talent n’effacera. De cette étrange nuit où chacune se trouve dans l’attente d’un événement indéfini, la première va s’enfermer dans sa destinée tandis que la seconde s’en délivrera par le suicide.
Vingt ans plus tard, Gabrielle entre en possession d’une correspondance signée de la main de la virtuose. Elle se lance alors sur ses traces, à travers l’Europe jusqu’en Argentine.
Ce voyage la conduira à accepter son destin cristallisé en la personne de Lila von Haffen…
 Etrange cette sensation qui me reste après avoir achevé ma lecture de ce roman. J'ai bien du mal à mettre des mots sur celle ci.

J'ai été plongé dans ces deux destins inextricablement liés dés les premières pages. Celui de Gabrielle d'un côté dont l'avenir prometteur en tant que pianiste fut brisé en l'espace d'une soirée, à cause du souvenir d'une  nuit qui ne la quitte plus depuis.
Celui de Lila de l'autre, virtuose du piano qui pour échapper à son destin tout tracé et à un amour qui semblait sans avenir, se suicidât.

Puis un jour, Gabrielle se retrouve en possession de lettres de la main de Lila, lettres qui furent écrites après son suicide. Et si finalement, la virtuose n'était pas morte ?

S'annonce alors une quête qui nous fera voyager (Allemagne, France, Autriche, Argentine ...), amenant Gabrielle à renouer avec d'anciennes relations de la pianiste (Le mentor, l'amant, l'enfant)et à déterrer certains secrets pour retrouver de vieilles connaissances de Lila. Tout cela pour tenter de découvrir si cette dernière est toujours en vie.

La rencontre qui eu lieu entre nos deux personnages quelques vingt ans plus tôt a fortement influencé la vie de Gabrielle. On la sent sous emprise, comme obsédée par Lila. Ses investigations, à mon sens, sont une forme d'exorcisme, une manière ou une tentative de se libérer d'un poids. L'aboutissement de cette enquête devrait l'amener à trouver la quiétude qui lui manque, à renouer avec la vie. Ou pas.

L'alternance entre le récit et les lettres de Lila donne un certain rythme à la lecture qui n'est pas déplaisant. On se surprend à guetter la prochaine lettre. J'ai également apprécié les descriptions qui entament certains chapitres, ce qui rend plus aisé la représentation de l'atmosphère et des lieux parcourus par Gabrielle.

La fin du chemin apporte à Gabrielle un renouveau dans sa vie et on la retrouve sereine, renouant avec sa passion.

A noter le petit clin d'oeil amusant à la fin qui permet à tous les personnages importants d'y aller de son petit commentaire/encouragement.

Alors que j'appréhendais un peu la lecture de ce livre, qui n'est pas dans les styles que j'affectionne habituellement, je me suis surprise à le dévorer et à ne plus le lâcher avant d'en connaître le dénouement. Il fut également très agréable d'en apprendre un peu plus sur la musique classique (style qui m'est quasi inconnu) et notamment sur Chopin.

Merci aux Editions Kyklos qui a permis cette formidable lecture et à Livraddict qui nous fait découvrir de nouveaux horizons littéraires à chaque partenariat.

Les avis de Heclea, Fattorius et Livraison.

4 commentaires:

MyaRosa a dit…

Je le note, ton avis me donne bien envie de le lire! :)

heclea a dit…

Contente qu'il t'ait accroché comme ça. J'adore les surprises que peuvent nous réserver certains livres ;)

carbucciav a dit…

Un grand merci à vous de la part de Frankie Ventana et de Kyklos Editions pour cette chronique enthousiaste.
Virginie

Daniel Fattore a dit…

Une de mes bonnes lectures de la fin de l'année dernière, en effet.

Merci pour le p'tit lien!