dimanche 25 janvier 2009

L'amie du diable de Peter Robinson

Il m'a été difficile de me plonger dans un nouveau polar après les quelques livres de Fantasy que j'ai lu depuis le début d'année.
Ce fut du coup une lecture longue et fastidieuse car ce n'était pas vraiment ce que j'avais envie de lire, j'ai interrompu "L'amulette de Samarcande" de Jonathan Stroud pour lire ce livre, autant vous dire que j'avais la tête dans la magie et non pas dans les meurtres.
Peter Robinson nous revient une fois encore avec une enquête de l'inspecteur Banks. Le problème avec ce genre de "suite" c'est que si vous n'avez pas lu les précédents livres vous êtes un peu perdu dans l'histoire personnel des protagonistes. La dernière fois que j'ai lu un Robinson, Banks sortaient avec une inspectrice, Annie Cabbot, ce qui n'est plus le cas ici. J'ai loupé quelques épisodes.
Malgré cette sensation d'avoir un métro de retard, l'enquête en elle même est vraiment bien menée. deux meurtres en parallèle, dans des conditions plus d'opposées. Et des rebondissements dans l'histoire des victimes qui font qu'on se retrouve pris dans le livre, même si j'ai quand même mis une bonne semaine pour le finir (habituellement quand je suis à fond dans un bouquin, je mets deux trois jours).
Bon mon enthousiasme a été un peu freiné par le fait que j'ai eu des doutes sur l'assassin assez vite, confirmé à la fin du livre. Deviendrais-je trop perspicace en matière de polar ?? :)

Mon avis : 6/10 un bon polar mais je commence vraiment à saturer. Et cette manie de conserver un personnage récurrent qui évolue au fil des livres, c'est pénalisant lorsqu'on a pas lu les précédents (tel Kay Scarpetta de Patricia Cornwell).

Deux femmes assassinées le même jour. Deux meurtres sordides et sans lien apparent. Deux enquêtes parallèles qui piétinent. Quel rapport entre une paraplégique égorgée au scalpel et une étudiante violée et étranglée à la sortie d'un pub ? Nouveau défi pour l'inspecteur Banks et sa collègue Annie Cabbot, entraînés dans les méandres d'une vieille affaire resurgie d'un passé lointain, sur les traces d'un témoin capital : " l'amie du diable "... Maître dans l'art du double jeu, virtuose des intrigues sombres, Peter Robinson crée une atmosphère oppressante, peuplée d'ombres et de souvenirs sanglants, trompant les apparences avec un talent déroutant dans ce suspense digne des meilleurs du genre.


Livre reçu dans le cadre de la quatrième opération Masse Critique de Babelio.

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

Les avis de Jumy et de Val

2 commentaires:

Val a dit…

J'ai reçu également L'Amie du diable dans le cadre de l'opération masse critique.

Mon analyse est très proche de la votre. Sauf que moi, je n'avais jamais lu de Peter Robinson auparavant :)

C'est un bon petit polar sans grande prétention. Agréable à lire sur le moment.

Jumy a dit…

eh bien je me joins à vos avis...c'est un polar agréable mais sans prétention...pourtant j'ai lu que les autres romans de cette série sont sympas...faut-il que j'en essaye un autre?